Musiciens

Chloé Boursicot – Clarinettes

Chloé BoursicotChloé débute la clarinette à l’âge de 8 ans. Après ses études en conservatoire et l’obtention de sa licence de musicologie à Paris IV La Sorbonne, elle
se spécialise dans l’enseignement musical et intègre le CEFEDEM Bretagne/Pays de La Loire où elle obtient son Diplôme d’Etat.

Elle dirige actuellement l’école de musique de Sainte-Pazanne et enseigne la clarinette à l’école de musique de Saint-Aignan de Grand Lieu. Elle
encadre dans ces deux structures des ateliers de musiques collectives pour les enfants.

Artistiquement, elle se produit dans différents ensembles, aux esthétiques variées : orchestre, groupe de trad-folk (TéleScope), compagnie de théâtre jeune public (spectacle Vu ! avec Crystel Lévenes) et aime mêler la clarinette à d’autres formes d’art : ciné concert (Le Plumpe Quartet de 2005 à 2011).

Émilie Chevillard – Harpe chromatique et saxophone

Emilie ChevillardC’est à l’âge de 9 ans qu’Émilie commence l’apprentissage de la harpe celtique à l’École de Musique d’Ancenis. Huit ans plus tard, elle entre au Conservatoire de Nantes  ou elle approfondit sa connaissance de la musique traditionnelle celtique et obtient un D.E.M. traditionnel de harpe celtique. Elle suit également des cours d’histoire de la musique classique, d’écriture, analyse, musique de chambre, chœurs et harpe classique. Elle obtient un premier prix à l’unanimité au Concours Français de la harpe de Limoges, joue en duo flûte-harpe et accompagne une chorale de chants traditionnels.

En parallèle, le besoin d’ouverture vers de nouveaux répertoires la confronte aux problèmes du diatonisme de l’instrument. Elle découvre la harpe chromatique qui suscite son plus vif intérêt. Cette dernière permet de disposer de toutes les notes sans mécanisme intermédiaire. Cette harpe a été mise au point par le luthier Philippe Volant en 2006. Grâce à l’obtention d’une bourse de la Fondation de France obtenue en 2011, Émilie acquière ce nouveau modèle et commence son apprentissage en autodidacte

Depuis fin 2012, elle développe cette harpe dans de nouveaux projets tout en continuant à enseigner la harpe celtique. S’intéressant aux arts  transversaux, elle accompagne le poète Bôgil pour des lectures musicales, forme un duo d’impro harpe clarinette orienté vers la création de ciné-concert et fonde le quartette Colunia en 2013 pour lequel elle compose.

Xavier Épiard – Zarb

Xavier EpiardXavier Épiard débute sa formation musicale par la percussion classique, avant de rejoindre en tant que batteur les ateliers de jazz de Jean-Marie Bellec à Nantes, formation qu’il achèvera au bout de 5 ans.

C’est suite à un concert de Pablo Cueco qu’il se découvrira une passion pour le zarb, petit tambour iranien. Il devient son élève en 2007.

Percussionniste hétéroclite, sa curiosité le pousse à approfondir les univers musicaux de différentes cultures. A la fin de ses études à Madrid, il rejoint au cajón et au zarb le groupe de chanson française Djinn Fizz’ pour soixante dates dont une résidence à la Péniche El Alamein. Puis il parcourt les festivals de France avec La Carité de Guingamor et Bella Sorte, des formations de musiques médiévale et renaissance avec lesquels il joue tambour et zarb.

Comme beaucoup de zarbistes occidentaux, Xavier adapte le jeu de cet instrument aux différents styles et cultures musicales qu’il pratique. Ses projets autour du zarb sont variés, du trio de world jazz Des Ayres, entre 2009 et 2015 et le New Zarb Trio créé avec Pablo Cueco et Jérémy Abt en 2012. Au sein de ces projets, Xavier aime à explorer les possibilités d’expression qu’offre cet instrument, en prenant appui sur ses expériences mêlant jazz, musiques anciennes et musiques du monde.